hoaxDavid Douillet est la toute dernière victime des «hoax», vous savez, ces mauvais canulars qui circulent sur internet. Et presque tout le monde s'y laisse prendre.

David Douillet arrêté par des gendarmes près de Nantes, il y a quelques semaines, pour excès de vitesse au volant de son 4x4 Porsche Cayenne, mais dont la carte grise aurait été délivrée au nom de ... l'association Pièces jaunes. « Révoltant ! », conclut le mail que je viens de recevoir.

Pas de quoi être révolté : tout est absolument faux. « Cela ne repose sur rien, certifie, à Nantes, le service communication de la Gendarmerie. Nos services n'ont même pas eu à croiser la route de David Douillet ces dernières semaines ! ».

Sur internet, un site spécialisé avait déjà déjoué ce mauvais coup tordu.

1. l'association Pièces jaunes n'existe pas. L'opération Pièces jaunes, dont David Douillet est l'un des parrains, est une marque déposée par la Fondation des hôpitaux de Paris.

2. Cette Fondation ne dispose d'aucune voiture. Bref, il s'agit d'une intox. « D'un hoax, précise Emmanuel Jud, éditeur du site en question, Hoaxkiller (« tueur de canulars »). C'est-à-dire une information fausse, périmée ou invérifiable propagée spontanément par les internautes, souvent en toute bonne foi ».

Son site en recense des centaines : alertes virus (on vous incite à supprimer un fichier sain), disparitions d'enfant, promesses de bonheur, pétitions...

Voilà, ne vous faites pas avoir. Vérifier toujours sur l'un des sites suivants avant de lancer certaines rumeurs


hoaxbuster ou logo_hoaxkiller_340x60_test