11352_grootLa journée d’hier est à marquer d’une pierre blanche ... Déjà le réveil a été difficile ... dans le pâté total, je rejoins la cuisine pour prendre mon petit déj. ... jusque là tout va bien !

Au détour du couloir de notre appartement sommeillait un radiateur à roulettes. Vous allez me demander ce qu’il faisait là ! ben il était sensé chauffer notre appartement ! Sauf que moi, sans doute encore dans le pâté, je me frappe violemment l’orteil dedans ! Eh oui, j'étais pieds nus ! J’ai crié, j’ai dû alerter tout l’immeuble … sauf que personne n’est venu à mon secours ! (eh non, personne n’a frappé à la porte en me demandant si ça allait !)

J’ai sautillé comme j’ai pu, jusqu’à un fauteuil pour regarder l’ampleur des dégâts ! l’ongle en a pris un sacré coup, ça saigne et l’orteil, je peux même pas le toucher tellement il me fait mal ! Purée, il a gonflé ... bref, une attroce blessure (bon, j’en rajoute un peu … les filles ça aime se faire plaindre !).

L’après-midi j’avais rendez-vous à l’hôpital pour que le docteur qui a opéré mon fils de son kyste, voie si tout cicatrise bien ! j’avais rendez-vous à 14 h 00. J’essaie tant bien que mal d’enfiler mes baskets, mais avec mon orteil amoché, c’est pas le top, et je boîte comme une vieille merde !

Je suis toujours à l’heure, je déteste être en retard ! mais le soucis est que cet hôpital n’a pas vraiment de parking visiteurs ! on se gare ou on peut ! ou alors, tout en haut d’une longue pente très raide, il y a un parc en terre ! Au bout d’un quart d’heure, à guetter la place avec ma voiture, je décide enfin de m’engager sur le parc en terre. J’ai regretté aussitôt, vu tous les trous que la pluie avait creusés. Ma voiture est assez basse et je me suis dit que le bas de caisse allait toucher. Je m’arrête donc devant une énorme flaque d’eau, jugeant mal de la profondeur, je fais donc demi-tour … après plusieurs manœuvres, car le passage était serré, je trouve enfin une place !

Direction maintenant à pied jusqu’en bas de la pente, pour rejoindre l’hôpital ! Je vous épargne les détails … On s’installe dans la salle d’attente à 14 h 00 et on attend … comme dans toute salle d’attente, sinon ça s’appellerait pas comme ça !

Sur les coups de 16h00, comme je commençais à me liquéfier sur ma chaise et mon fils n’en parlons pas, c’était pire, je demande au secrétariat si il y a d’autres personnes avant moi, car je trouvais ça très long, surtout que mon fils avait juste un pansement à faire …

Cette cruche me dit :
- Vous avez pas encore vu l’infirmièèèèèèèère ?
- Non, pas encore, et ça fait depuis 14h que je suis là !
- Oh mais ça va pas ça, attendez dans la salle d’attente, on va venir vous chercher !

20 min plus tard on vient enfin nous chercher et mon fils est enfin osculté !

Elle me donne rendez-vous pour mon fils jeudi à 14 h 00. Je crois que je vais y aller pour 16h00 c’est plus prudent non ???

On rentre chez nous, enfin, au bout de 2h30 d’attente … il a fallu remonté la pente … vous vous souvenez, ma voiture était garée tout en haut !

Et retour à la maison, sauf qu’à 16h30, c’est les embouteillages et au quartier où l’on habite, les places sont très rares ! J’ai donc tourné et retourné en rond pour trouver une place que j’ai trouvée au bout de presque 1 heure. Et là, 4 étages m’attendaient ! un régal !

Eh oui, on n'a pas d'ascenseur ...

Pourvu qu’ça dure !

zzzzzz